Rechercher

CONFINEES, INSPIREEEEEES !!!!




Quel peut bien être le lien entre ce jeu, mon jeu préféré, et cette dernière année ?


C'est assez simple : sans eux notre projet G&J n'aurait jamais vu le jour !


Explications...






"Dessinons" la mode, de mères en filles


La mode est au coeur de notre famille :

Plus que la mode, je dirais la couture. Mon arrière-grand mère, ma grand-mère, ma tante, et bien entendu ma mère sont toutes des couturières hors pair. J'ai baigné dans les tissus toute mon enfance et ça a du avoir une petite influence;)

La qualité d'une matière, le détail d'une finition, la précision d'une coupe, j'ai tout vu, tout enregistré, dès la première fois que ma grand mère m'a donnée un aiguille et un dé.

Ma première création : un tablier pour ma poupée, à savoir un rectangle de coton rose et deux rubans cousus de part et d'autre.

Une révélation ? Non, pas du tout, j'avais déjà bien aiguisé mes exigences et franchement, un tablier, pas de quoi se vanter.



La révélation est venue de ce jeu :

Mon parrain, qui est le mari de ma tante couturière, m'a offert pour mes 7 ans le fameux bestseller "Dessinons la mode". 28 ans plus tard (wow la claque, 28 ça fait mal), j'ai toujours cette boite et dedans quelques croquis de mes premières collections. Je créais ces croquis par dizaine avant de les colorier et de les coller derrière la porte de ma chambre, à la super glue. Un jour mon père a fermé la porte, je vous laisse imaginer ma punition.

Bref, toujours est-il que ce jeu a été, et de manière totalement inconsciente, le déclencheur de ma vocation, de mon envie, devenue un besoin, de dessiner sans arrêt et surtout de dessiner des vêtements, de créer ce qu'on appelait avant des "tenues". Aujourd'hui on dit des "looks". Plus swag.

Entre maman et moi, les rôles se répartissent naturellement :

je dessine, elle coud !

Lors du premier confinement, il a fallu tuer le temps. Maman G a énormément cousu, pour elle, pour ses petites filles. Et j'ai énormément dessiné. Sans encore penser, ni imaginer qu'on pourrait rapprocher nos "talents" et collaborer. Relation mère fille comme toutes les autres, tout en amour et en paradoxes.

Les confinements ont remis la famille à la mode :

Le confinement de novembre a tout changé. Moins oppressant, moins surprenant. L'effet "déjà vécu" a sans doute favorisé la spontanéité, et permis d'évoquer l'idée de collaborer.

Nous allions donc créer ensemble, moi au feutre, maman à la machine. Nous allions créer des pièces qui rassemblent nos valeurs, pour qu'elles vous parlent et vous ressemblent, et sans pression, si ça marche tant mieux, si ça ne prend pas, on se sera bien éclatées.


Notre rêve :

que vous sentiez dans chacune de nos vestes, le bonheur que nous avons à les confectionner pour vous !


Désormais, et encore plus qu'avant, chaque week-end, chaque "voyage", se fait tissus et patronages dans nos sacs.


Que ce soit en Moselle, où dans notre maison de l'ile de ré, maman a installé son atelier et se consacre à fond à ce projet. Nos appels et SMS commencent de plus en plus souvent par "et si on faisait une veste..." ou par "tu as avancé sur la veste de..." et on adore ça.


La suite ?


C'est vous qui la créez, en étant de plus en plus nombreuses à nous suivre, en nous surprenant par vos commandes sur mesure, en parlant de nous, autour de vous.


Nous, on est prêtes, et la génération suivante déjà sur le pont !


J.



G&J

GREAT JACKETS

La passion de la couture de mère en fille Des vestes uniques, comme vous !



C’est en cela qu’elles sont GREAT :

elles sont faites par nous, made in Moselle,

avec tout l’amour et le bonheur du monde !


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout